Servas

  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas
  • Servas

Accueil du site > Commune > Cadre de vie

Cadre de vie

Sommaire


 FLEURISSEMENT ...

... Un ensemble réfléchi qui pense au développement durable.

Fleur1 Fleur2 Fleur3 Fleur4

Une réflexion a été menée par les membres de la commission avec Monique Foret, employée communale en charge du fleurissement. Elle a à cœur de rendre le village agréable avec des espaces colorés. Au fil des années elle a su s’adapter en plantant des arbustes fleuris, de feuillages variés, des plantes vivaces, en pensant au développement durable : plantes rustiques résistantes aux maladies adaptées à notre climat. L’installation des jardinières a été changée : jardinières mises deux par deux pour un effet visuel semblable aux années précédentes mais qui a permis la suppression de plusieurs éléments. Cette année aucun pesticide n’a été utilisé sur les plantations. Il a été décidé de nettoyer les bacs. Ceci a été fait par les membres de la commission avec Monique le 23 octobre.

A la Sainte Catherine tout bois prend racine… La grande bande de 24 mètres par 0,50 de large située vers le parking de l’église qui recevait chaque année des plantes annuelles sera plantée avec des espèces et arbustes variés. Un système d’arrosage sera mis en place à la plantation. L’ensemble sera installé par Monique et les membres de la commission. C’est un investissement à long terme (environ 10 ans). Il en sera de même pour les deux plates-bandes de l’ancienne cure. De petits arbustes ont aussi été plantés près de l’entrée d’Emmaüs afin de limiter le passage sauvage sur cet espace.

Installation de récupérateurs d’eau de pluie. La commission a repéré les endroits où l’on pourrait éventuellement récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage. C’est une idée sérieuse que nous allons affiner prochainement.

Un peu de bricolage. Création et installation de gros cendriers vers le jeu de boules et vers la buvette afin de limiter le dépôt de mégots sur le sol. Ces cendriers seront confectionnés en partie avec des matériaux de récupération.

Cette approche collective et constructive permet de mieux appréhender les moyens et les objectifs dans le respect du développement durable. Nous faisons appel au civisme de chacun pour respecter ce travail qui permet de rendre notre village plus agréable.

Le giratoire, petit coin de verdure au milieu des voitures....

Objectifs pour l’aménagement paysager

  •  Respecter le cahier des charges du Conseil Départemental
  • Limiter au maximum l’entretien, l’arrosage. Nous avons décidé de planter sur une bâche.
  • Choisir quelques végétaux qui symbolisent la Dombes et la Bresse
  • L’ensemble devant être coloré et harmonieux
  • Respecter la date du 2 avril fixée pour l’inauguration

Afin de réduire les coûts, les membres de la commission et les agents techniques se sont mobilisés sur ce chantier ainsi que Monsieur le maire et des adjoints.

Sur les conseils de M. Cally (Jardinerie des Dombes à Villars), nous avons trouvé des plantes adaptées, des consignes précises sur les techniques de plantation et l’implantation de la bâche.

Vous l’avez peut-être remarqué, côté Dombes nous avons mis, en plus des graminées un saule tortueux. Coté Bresse nous avons planté un petit pommier. Arbre présent dans le bocage bressan. Il donnera de petits fruits. A savoir que c’est un excellent pollinisateur pour les pommiers.

Nous tenions à mettre des haies présentes aussi en Bresse. Elles sont composées de saules, de charmilles, de lonicera tatarica (chévrefeuille). Les plantes ont souvent des origines lointaines, amusez-vous à chercher la Tartarie ou Tatarie pour notre chèvrefeuille !

Pour mettre de la couleur nous avons opté pour des rosiers couvre sol. Toutes ces plantes dont les cotonéasters n’auront besoin que d’une seule taille.

Au total nous avons planté 460 plants. Bravo à tous les participants.

Les Membres de la Commission Marie-Thérèse Venet, Huguette Cally, Laurence Chanet, Jean-Pierre Petit et Danièle Raynaud

Retourner en haut de la page


EXTINCTION DE L’ECLAIRAGE PUBLIC

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement des communes dans le domaine de la maîtrise de l’énergie, le SIEA (Syndicat Intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain) a constaté, dans la majorité des communes de l’Ain, une augmentation continue des consommations d’électricité pour l’éclairage public et les bâtiments communaux.

En 2015, suite à la visite des bâtiments communaux, la commune a signé une convention de partenariat avec le SIEA avec pour objectif premier la maîtrise des consommations d’électricité et d’énergie sur le patrimoine communal.

Outre certaines modifications des installations sur les bâtiments publics, la mesure la plus "visible" a été mise en œuvre en Juillet 2016 avec l’extinction de l’éclairage public entre 23h et 5h du matin. Initialement appliquées à 4 réseaux lumineux situés à l’Est de la commune, cette mesure a été étendue en Juillet 2017 à des réseaux de la partie Ouest.

Il s’agit avant tout d’une mesure de bon sens qui consiste à ne pas éclairer inutilement en cœur de nuit quand les besoins humains sont moindre. Elle a par ailleurs un double impact, d’une part sur la nature puisque la pollution lumineuse est réduite, et d’autre part sur le budget de la commune qui voit diminuer sa consommation et donc sa facture électrique.

Malgré des bénéfices non négligeables, cette mesure ne fait pas toujours l’unanimité au sein de la population car certains craignent une hausse des faits de délinquance (vols, dégradations, …). Toutes les statistiques faites jusque-là dans les communes ayant mis en place cette mesure tendent cependant à démontrer le contraire. En matière de vol notamment, la plupart des délits sont commis en fin de journée.

Retourner en haut de la page


OBJECTIF ZERO PESTICIDE

  Servas_ZeroPesticide

Le 22 juillet 2015, l’Assemblée Nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte, prévoyant la mise en place de l’objectif zéro pesticide à compter du 1er janvier 2017. Cette loi interdit aux personnes publiques d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics soit les espaces verts, promenade, forêts, voirie (hors cimetière et terrain de sport). Notre commune s’engage...

 



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF